Le concept XPLORAIR  | Le Thérmo-réacteur 
Etudes théoriques  | Simulations expérimentales
Effet COANDA  | Applications NASA
 
 
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link

Le Thermo-réacteur

Le Thermo-réacteur

Comment faire du rectangulaire à partir du circulaire (tuyère) ? Rien de plus simple : il faut que le rectangulaire parle le même langage que le… rectangulaire. Car au-delà de l’allégorie, il nous a semblé bien plus efficace pour la molécule d’air en partance du bord d’attaque de la Voilure Avant et à destination du bord de fuite de la Voilure Arrière, que son itinéraire soit le plus simple possible en évitant, autant que faire se peut, toutes les déviations, barrages, sens giratoires obligatoires, et autres rencontres du 3e type.
Partant, il nous restait à imaginer un moteur de type linéaire qui allierait les avantages du TurboRéacteur à ceux du StatoRéacteur. Nous l’appellerons : le ThermoRéacteur !
Le ThermoRéacteur se compose donc d’une entrée d’air à géométrie variable adaptée aux modes Décollage et Atterrissage, d’un Compresseur à Palette qui a l’avantage justement de présenter une entrée rectangulaire, d’un Réservoir qui stockerait en transitoire une masse d’air à la pression P2 = k. P1.

Une partie de cet air comprimé est ensuite dirigé, via une valve de commande, en entrée de chambre de combustion du Propulseur Secondaire qui fonctionnera comme un « simple » mais efficace TurboRéacteur, et dont la mission essentielle est d’activer une Turbine ou Roue à Aubes (comme celles utilisées pour propulser les anciens bateaux à aubes…), afin d’entraîner le Compresseur à Palettes.
Bien entendu, rien n’empêche de bénéficier aussi du soufflage en sortie tuyère de ce Propulseur Secondaire en vue d’un complé Une partie de cet air comprimé est ensuite dirigé, via une valve de commande, en entrée de chambre de combustion du Propulseur Secondaire qui fonctionnera comme un « simple » mais efficace TurboRéacteur, et dont la mission essentielle est d’activer une Turbine ou Roue à Aubes (comme celles utilisées pour propulser les anciens bateaux à aubes…), afin d’entraîner le Compresseur à Palettes. Bien entendu, rien n’empêche de bénéficier aussi du soufflage en sortie tuyère de ce Propulseur Secondaire en vue d’un complément de sustentation.
Pendant ce temps, une autre fraction de l’air sous pression est orientée - toujours via des valves de commande -, vers la chambre de combustion du Propulseur Principale dont les gaz brûlés se détendront directement et sans rencontrer d’obstacle (redresseur, turbine), pouvant alors prendre l’identité - pour cette seule partie - d’un StatoRéacteur. Par ailleurs, ce Propulseur Principale est aussi enveloppé d’un deuxième écoulement d’air « frais » qualifié de Double Flux qui, outre de participer à la propulsion générale, sera utilisé en partie pour le refroidissement de la tuyère et autre chambre de combustion, mais aussi pour s’intercaler entre les gaz très chauds et l’Xtrados de la Voilure Arrière. Du reste, pour prolonger la durée de vie de cette Voilure Arrière, une entrée d’air réellement frais est aménagée en partie basse de la Voilure Avant particulièrement active en mode Croisière. Ce qui n’empêchera pas, en mode Décollage (au point fixe), un écoulement notable de cet air grâce au soufflage dû à l’entraînement par viscosité.
xplorair statoRéacteur
Si bien qu’en mode Croisière et en vue éclatée, le Groupe Propulseur prend l’allure suivante :
Groupe Propulseur Crosiere

Le Thermo-réacteur - Mono Propulseur - Bi Turbine - Double Flux

Flux thermo réacteur
Thermo-réacteur trois vues
 Qui sommes nous | Plan du site | Mentions légales | Contactez nous | © 2009 Xplorair
Développé par YonoStudio